La pétition

Pour demander à madame Caroline de Spoelberch et monsieur Erard de Beckerde de revoir leur position et de permettre aux personnes et familles occupantes de rester à l’abri jusqu’au travaux.

Signer en tant que citoyen.ne

Le 28 mars, un grand bâtiment, inoccupé depuis plusieurs années, a été réquisitionné afin d'y reloger une centaine de personnes sans logement, avec et sans papiers. Ce dernier, situé au 143 avenue Louise, appartient à la vicomtesse Caroline de Spoelberch, une des plus riches familles de Belgique. Des négociations, plutôt fructueuses, ont été entamées et étaient sur point d'aboutir à une convention d'occupation temporaire. Mais contre toute attente, la propriétaire vient brutalement de se rétracter ce 28 avril, en annonçant sa volonté d'expulser toutes les personnes vivant dans ce bâtiment depuis maintenant plus d'un mois.

Nous, citoyen.ne.s, collectifs, associations et organisations de la société civile, voulons affirmer notre solidarité avec les occupant·e·s de ce lieu. Et ainsi rappeler l’importance d'assurer aux personnes en situation de mal logement, pour qui ce type d'occupation est la seule solution, un certaine pérennité dans le temps et une certaine sécurité.

Expulser les personnes ayant trouvé refuge dans ce nouveau lieu de vie les exposerait une fois de plus à une situation de sans-abrisme, avec tous les dangers et fragilités que cela comporte, d'autant plus en période de crise sociale et sanitaire. Cette menace d’expulsion vient briser les espoirs de stabilité ainsi que le regain de dignité des occupant·e·s, dont un grand nombre, et notamment des familles, femmes et enfants, se trouvent en situation de forte vulnérabilité.

Nous nous mobilisons donc afin de trouver, dans un esprit de conciliation, la meilleure issue en évitant toute remise à la rue. Les collectifs occupants se sont vus dans l’obligation d’investir ce bâtiment laissé vide depuis 2017 pour pallier à la problématique de (re)logement vu l’absence de dispositifs disponibles en la matière, et ce, sans l’aval des propriétaires. Cependant, les collectifs ont directement tenté d'établir un contact serein avec ces derniers, et la perspective de signer une convention d’occupation temporaire avait alors été annoncé.

C’est donc avec consternation que les occupant·e·s et les associations partenaires ont appris, le 24 avril, qu'une procédure d'expulsion a été initiée via une requête unilatérale, une procédure en justice qui suppose que le propriétaire ne connaisse pas l’identité des personnes occupant son bien, et ce, malgré les multiples échanges en cours avec leurs représentant.e.s.

Les propriétaires ont reçu de nombreuses garanties sur le bon déroulement de l’occupation. Les occupant.e.s bénéficient de nombreux soutiens et proposent de prendre en charge avec l’appui des pouvoirs publics les frais liés au bâtiment (électricité, eau, assurance…). La Ville de Bruxelles, via sa Cellule Sécurité Publique, a affirmé dans un rapport, après visite du bâtiment, « qu’une occupation en toute sécurité est possible ». Notons qu’aucun permis d’urbanisme n’est par ailleurs introduit pour le bâtiment et qu’aucun travaux urgents ne sont prévus.

Au cours des dernières années, les collectifs occupants - dont la Voix des Sans-Papiers - ont pu démontrer qu’avec peu de moyens et de ressources, si ce n’est une formidable volonté et un soutien citoyen, il est possible d’assurer un logement digne dans de bonnes conditions pour un grand nombre de personnes dans ce type d’occupation. De nombreux propriétaires - publics et privés - peuvent attester des bonnes collaborations avec la Voix des Sans-Papiers, même lorsque l’occupation avait démarré sans leur aval. Face à une véritable urgence sociale, de telles initiatives sont indispensables.

Nous soutenons donc la demande des occupant.e.s de cesser immédiatement la procédure d'expulsion et de trouver un arrangement afin de négocier une convention d'occupation temporaire.

Nous espérons que la propriétaire, madame de Spoelberch, puisse répondre rapidement avec logique et humanité, permettant à des personnes et familles sans-logis de rester à l’abri.

[signature]

Signer
2,030 signatures

Partager

   

  

Soutenir en tant qu’association

Le 28 mars, un grand bâtiment, inoccupé depuis plusieurs années, a été réquisitionné afin d'y reloger une centaine de personnes sans logement, avec et sans papiers. Ce dernier, situé au 143 avenue Louise, appartient à la vicomtesse Caroline de Spoelberch, une des plus riches familles de Belgique. Des négociations, plutôt fructueuses, ont été entamées et étaient sur point d'aboutir à une convention d'occupation temporaire. Mais contre toute attente, la propriétaire vient brutalement de se rétracter ce 28 avril, en annonçant sa volonté d'expulser toutes les personnes vivant dans ce bâtiment depuis maintenant plus d'un mois.

Nous, citoyen.ne.s, collectifs, associations et organisations de la société civile, voulons affirmer notre solidarité avec les occupant·e·s de ce lieu. Et ainsi rappeler l’importance d'assurer aux personnes en situation de mal logement, pour qui ce type d'occupation est la seule solution, un certaine pérennité dans le temps et une certaine sécurité.

Expulser les personnes ayant trouvé refuge dans ce nouveau lieu de vie les exposerait une fois de plus à une situation de sans-abrisme, avec tous les dangers et fragilités que cela comporte, d'autant plus en période de crise sociale et sanitaire. Cette menace d’expulsion vient briser les espoirs de stabilité ainsi que le regain de dignité des occupant·e·s, dont un grand nombre, et notamment des familles, femmes et enfants, se trouvent en situation de forte vulnérabilité.

Nous nous mobilisons donc afin de trouver, dans un esprit de conciliation, la meilleure issue en évitant toute remise à la rue. Les collectifs occupants se sont vus dans l’obligation d’investir ce bâtiment laissé vide depuis 2017 pour pallier à la problématique de (re)logement vu l’absence de dispositifs disponibles en la matière, et ce, sans l’aval des propriétaires. Cependant, les collectifs ont directement tenté d'établir un contact serein avec ces derniers, et la perspective de signer une convention d’occupation temporaire avait alors été annoncé.

C’est donc avec consternation que les occupant·e·s et les associations partenaires ont appris, le 24 avril, qu'une procédure d'expulsion a été initiée via une requête unilatérale, une procédure en justice qui suppose que le propriétaire ne connaisse pas l’identité des personnes occupant son bien, et ce, malgré les multiples échanges en cours avec leurs représentant.e.s.

Les propriétaires ont reçu de nombreuses garanties sur le bon déroulement de l’occupation. Les occupant.e.s bénéficient de nombreux soutiens et proposent de prendre en charge avec l’appui des pouvoirs publics les frais liés au bâtiment (électricité, eau, assurance…). La Ville de Bruxelles, via sa Cellule Sécurité Publique, a affirmé dans un rapport, après visite du bâtiment, « qu’une occupation en toute sécurité est possible ». Notons qu’aucun permis d’urbanisme n’est par ailleurs introduit pour le bâtiment et qu’aucun travaux urgents ne sont prévus.

Au cours des dernières années, les collectifs occupants - dont la Voix des Sans-Papiers - ont pu démontrer qu’avec peu de moyens et de ressources, si ce n’est une formidable volonté et un soutien citoyen, il est possible d’assurer un logement digne dans de bonnes conditions pour un grand nombre de personnes dans ce type d’occupation. De nombreux propriétaires - publics et privés - peuvent attester des bonnes collaborations avec la Voix des Sans-Papiers, même lorsque l’occupation avait démarré sans leur aval. Face à une véritable urgence sociale, de telles initiatives sont indispensables.

Nous soutenons donc la demande des occupant.e.s de cesser immédiatement la procédure d'expulsion et de trouver un arrangement afin de négocier une convention d'occupation temporaire.

Nous espérons que la propriétaire, madame de Spoelberch, puisse répondre rapidement avec logique et humanité, permettant à des personnes et familles sans-logis de rester à l’abri.

[signature]

Signer
61 signatures

Partager

   

Le texte de la pétition

Le 28 mars, un grand bâtiment, inoccupé depuis plusieurs années, a été réquisitionné afin d’y reloger une centaine de personnes sans logement, avec et sans papiers. Ce dernier, situé au 143 avenue Louise, appartient à la vicomtesse Caroline de Spoelberch, une des plus riches familles de Belgique. Des négociations, plutôt fructueuses, ont été entamées et étaient sur point d’aboutir à une convention d’occupation temporaire. Mais contre toute attente, la propriétaire vient brutalement de se rétracter ce 28 avril, en annonçant sa volonté d’expulser toutes les personnes vivant dans ce bâtiment depuis maintenant plus d’un mois.

Nous, citoyen.ne.s, collectifs, associations et organisations de la société civile, voulons affirmer notre solidarité avec les occupant·e·s de ce lieu. Et ainsi rappeler l’importance d’assurer aux personnes en situation de mal logement, pour qui ce type d’occupation est la seule solution, un certaine pérennité dans le temps et une certaine sécurité.
Expulser les personnes ayant trouvé refuge dans ce nouveau lieu de vie les exposerait une fois de plus à une situation de sans-abrisme, avec tous les dangers et fragilités que cela comporte, d’autant plus en période de crise sociale et sanitaire. Cette menace d’expulsion vient briser les espoirs de stabilité ainsi que le regain de dignité des occupant·e·s, dont un grand nombre, et notamment des familles, femmes et enfants, se trouvent en situation de forte vulnérabilité.

Nous nous mobilisons donc afin de trouver, dans un esprit de conciliation, la meilleure issue en évitant toute remise à la rue. Les collectifs occupants se sont vus dans l’obligation d’investir ce bâtiment laissé vide depuis 2017 pour pallier à la problématique de (re)logement vu l’absence de dispositifs disponibles en la matière, et ce, sans l’aval des propriétaires. Cependant, les collectifs ont directement tenté d’établir un contact serein avec ces derniers, et la perspective de signer une convention d’occupation temporaire avait alors été annoncé.

C’est donc avec consternation que les occupant·e·s et les associations partenaires ont appris, le 24 avril, qu’une procédure d’expulsion a été initiée via une requête unilatérale, une procédure en justice qui suppose que le propriétaire ne connaisse pas l’identité des personnes occupant son bien, et ce, malgré les multiples échanges en cours avec leurs représentant.e.s.

Les propriétaires ont reçu de nombreuses garanties sur le bon déroulement de l’occupation. Les occupant.e.s bénéficient de nombreux soutiens et proposent de prendre en charge avec l’appui des pouvoirs publics les frais liés au bâtiment (électricité, eau, assurance…). La Ville de Bruxelles, via sa Cellule Sécurité Publique, a affirmé dans un rapport, après visite du bâtiment, « qu’une occupation en toute sécurité est possible ». Notons qu’aucun permis d’urbanisme n’est par ailleurs introduit pour le bâtiment et qu’aucun travaux urgents ne sont prévus.

Au cours des dernières années, les collectifs occupants – dont la Voix des Sans-Papiers – ont pu démontrer qu’avec peu de moyens et de ressources, si ce n’est une formidable volonté et un soutien citoyen, il est possible d’assurer un logement digne dans de bonnes conditions pour un grand nombre de personnes dans ce type d’occupation. De nombreux propriétaires – publics et privés – peuvent attester des bonnes collaborations avec la Voix des Sans-Papiers, même lorsque l’occupation avait démarré sans leur aval. Face à une véritable urgence sociale, de telles initiatives sont indispensables.

Nous soutenons donc la demande des occupant.e.s de cesser immédiatement la procédure d’expulsion et de trouver un arrangement afin de négocier une convention d’occupation temporaire.

Nous espérons que la propriétaire, madame de Spoelberch, puisse répondre rapidement avec logique et humanité, permettant à des personnes et familles sans-logis de rester à l’abri.

Les dernières associations signataires
61Ladislas KroïtorJuin 15, 2021
60La Maison à Bruxelles ASBLMai 26, 2021
59Communa asblMai 26, 2021
58Coordination des sans-papiers de Belgique Mai 26, 2021
57Union des locataires Marollienne asbl ULM ASBLMai 18, 2021
56ose collectiveMai 16, 2021
55123 woningen EloMai 14, 2021
54ADRA BelgiumMai 14, 2021
53Rebel Up !Mai 13, 2021
52Maison du Peuple d'Europe MPEVHMai 13, 2021
51Still Standing For CultureMai 13, 2021
50Théâtre Croquemitaine Mai 13, 2021
49FdSS Fédération des Services SociauxMai 12, 2021
48Le poisson sans bicyclette ASBLMai 11, 2021
47Toestand vzwMai 11, 2021
46Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique CBCSMai 11, 2021
45Collectif Investig'ActionMai 11, 2021
44Inter-Environnement BruxellesMai 11, 2021
43BPA Brussels Platform ArmoedeMai 11, 2021
42Welcome To EarthMai 11, 2021
41Compagnie AdocMai 10, 2021
40AMA Fédération des maisons d'accueil et des services d'aide aux sans-abriMai 10, 2021
39Ricochets asblMai 10, 2021
38Pac - Agir par la cultureMai 10, 2021
37Collectif 8 mars BruxellesMai 10, 2021
36Migrations Libres Mai 10, 2021
35Irruption Webmédia EngagéMai 10, 2021
34Maxi-Liens, réseau Être Bon pour les enfants AsblMai 10, 2021
33Corail CollectifMai 09, 2021
32permanence occupationMai 09, 2021
31ESPACE FRATERNEL Mai 09, 2021
30union bruxelloise des sdfMai 08, 2021
29Librairie NovembreMai 08, 2021
28Groupe montois de soutien aux sans-papiers Mai 08, 2021
27Ligue des droits humainsMai 08, 2021
26Collectif SusuMai 07, 2021
25La 404 AsblMai 07, 2021
24Coordination Nationale d'Action pour la Paix et la Démocratie CNAPDMai 07, 2021
23Plateforme Citoyenne De Soutien aux Réfugiés BxlrefugeesMai 07, 2021
22Feminist society KuLeuvenMai 07, 2021
21papa douala asbl doualaMai 07, 2021
20daryacu asblMai 07, 2021
19Actrices & Acteurs des Temps Présents AADTPMai 07, 2021
18Siréas asblMai 07, 2021
17Pigment VzwMai 07, 2021
16Dérive Mai 07, 2021
15Front Anti-ExpulsionsMai 07, 2021
14Action Logement BruxellesMai 07, 2021
13Collectif ARCHMai 07, 2021
12Brigade de Solidarité Populaire BruxellesMai 07, 2021
11Droit à un Toit/Recht op een Dak Dat/RoDMai 07, 2021
10Jean Peeters FRONT COMMUN SDFMai 07, 2021
9ASBL Le Cairn ASBL Le CairnMai 07, 2021
8Front Rendre Visible L'invisible RVIMai 07, 2021
7Job Dignity Food Dignity Mai 07, 2021
6Réseau ADESMai 06, 2021
5ULSG Union des Locataires de Saint-GillesMai 06, 2021
4Brigade de Solidarité Populaire - OLLN Brigade de Solidarité Populaire - OLLNMai 06, 2021
3Periferia AISBLMai 06, 2021
2Casa NicaraguaMai 06, 2021
1CETRI Centre tricontinentalMai 06, 2021
Les dernières signatures citoyennes
2,030Eloise Kennedy SztyblewskyOct 22, 2021
2,029Celine AernoudtOct 09, 2021
2,028Cécile RaoSep 29, 2021
2,027Alice Michaux Sep 27, 2021
2,026Anne LammensSep 23, 2021
2,025Amélie BeckersSep 05, 2021
2,024Norine TricotSep 05, 2021
2,023Marco Van HeesAoût 31, 2021
2,022Pia CottinAoût 23, 2021
2,021Anaïs LegrandAoût 23, 2021
2,020Alice CiresolaAoût 20, 2021
2,019André DonniAoût 12, 2021
2,018Carole RouquierAoût 06, 2021
2,017Brenda ODIMBAJuil 31, 2021
2,016Dominique DenisJuil 26, 2021
2,015CAROLINE VANBESIENJuil 16, 2021
2,014Marion KammlerJuil 10, 2021
2,013Lorenz GrignardJuin 30, 2021
2,012joelle petitJuin 29, 2021
2,011Lisette PHILIPPENSJuin 28, 2021
2,010Scarlett SCHMITZJuin 23, 2021
2,009SERGE PAULUSJuin 23, 2021
2,008Jo DefynJuin 23, 2021
2,007Julie ToussaintJuin 23, 2021
2,006Ladislas KroïtorJuin 15, 2021
2,005Lindsay Derivière Juin 08, 2021
2,004Candyde OlondoJuin 06, 2021
2,003florine thiebaudJuin 05, 2021
2,002mariama BENSLIMANJuin 04, 2021
2,001Asma ElJuin 04, 2021
2,000JolantaJolanta GolczykGolczykJuin 03, 2021
1,999florence henrardMai 31, 2021
1,998 Anne De BerralyMai 31, 2021
1,997Corinne LamoitteMai 29, 2021
1,996Peter Baffour Mai 29, 2021
1,995Virginie DeutschMai 28, 2021
1,994Laurence MaréchalMai 28, 2021
1,993Pierre LaumontMai 27, 2021
1,992Jade de Cock de RameyenMai 27, 2021
1,991Mireille Sohier Mai 27, 2021
1,990Marie-Françoise CORDEMANSMai 27, 2021
1,989Nur Cimenci Mai 26, 2021
1,988Béatrice Vermeulen Mai 26, 2021
1,987Pietro Emili Mai 26, 2021
1,986Baudouin Bolssens Mai 26, 2021
1,985Romain Werner Mai 26, 2021
1,984Samira Bahloul Mai 26, 2021
1,983Paul Bossu Mai 26, 2021
1,982René Georges Mai 26, 2021
1,981Robin BronletMai 26, 2021
1,980Erdmuthe KlaerMai 26, 2021
1,979Adil SalhiMai 25, 2021
1,978jacques.liesenborghs LiesenborghsMai 24, 2021
1,977Dorothée MaréchalMai 24, 2021
1,976AnneSara SixMai 24, 2021
1,975Marie-Bernadette MarsMai 24, 2021
1,974Raquel Reyes RaventosMai 24, 2021
1,973coline geisenMai 24, 2021
1,972Joelle Hartmann Mai 23, 2021
1,971Marion de LinguaMai 23, 2021
1,970Lionel Van WinnendaeleMai 23, 2021
1,969esther ndonaMai 23, 2021
1,968amandine hinnekensMai 23, 2021
1,967Nicole Pennie Mai 23, 2021
1,966Tanguy PinxterenMai 22, 2021
1,965Harold HenningMai 22, 2021
1,964René GeorgesMai 22, 2021
1,963Arthur BENOITMai 22, 2021
1,962Elia Michaux Mai 22, 2021
1,961Malayka TangheMai 21, 2021